x

Votre navigateur est obsolète. Pour votre sécurité et votre confort, nous vous recommandons d'utiliser un navigateur plus récent et à jour.
Mettez à jour votre navigateur en moins de cinq minutes !

Nous contacter

Devis Gratuit

Commande rapide

05 46 30 66 00

Mon Panier (0)
Comment signaler et sécuriser vos escaliers ? |

Êtes-vous en conformité avec vos escaliers ?

Escaliers, que dit la loi ?


R. 111-19-2 | article 7-1
- "En haut d'un escalier, un revêtement de sol doit permettre l'éveil de la vigilance à une distance de 0.50m de la première marche grâce à un contraste visuel et tactile."
NOUVEAU arrêté du 20 avril 2017 : "Cette distance peut être réduite à un giron de la première marche de l'escalier lorsque les dimensions ou la configuration de celui-ci ne permettent pas un installation efficace du dispositif à 0,50 m."
- "La première et la dernière marche doivent être pourvues d'une contremarche d'une hauteur minimale de 10 cm, visuellement contrastée par rapport à la marche"

R. 111-19-2 | article 7-1
"Les nez de marches doivent répondre aux exigences suivantes :
-être contrastés visuellement par rapport au reste de l'escalier sur au moins 3 cm en horizontal (modification de l'arrêt du 20 avril 2017);
-être non glissants;
-ne pas présenter de débord excédant une dizaine de millimètres (modification de l'arrêt du 20 avril 2017 ) par rapport à la contremarche."

Deux personnages qui montent et descendent les escaliers

icon en savoir plus

Contraste visuel et tactile à l'approche de l'escalier.

icon en savoir plus

Contremarche
contrastée, environ
10 cm sur la première marche.

icon en savoir plus

Contremarche
contrastée, environ
10 cm sur la dernière marche.

icon en savoir plus

Contraste visuel
et bande antidérapante.

Signalez les marches de l’escalier par des bandes ou clous podotactiles


Cela permet de mettre en conformité les escaliers d’un ERP selon la loi sur le handicap. Ainsi une personne présentant une déficience visuelle sera alertée de l’obstacle par la raisonnance du pied ou de la canne sur un matériau différent de celui du sol. On prend en considération un escalier au-delà de trois marches. Dans le cas d’une marche isolée, il est jugé suffisant de marquer la présence de la dénivellation par un bon contraste visuel.

Bien choisir sa dalle podotactile


Il est important de respecter 3 critères :
- Le nombre de plots : La norme impose 8 plots dans le sens de la profondeur. Une réduction du nombre de plot est admise en haut d'une volée d'escaliers. Il devra donc y avoir une alternance de 5 et 6 plots dans le sens de la profondeur.
- La disposition des plots : Ils doivent être posés en quinconce avec un écart de 75 mm entre chaque plot.
- Le matériau : Il faut axer son choix vers un matériau de qualité pour éviter que la dalle ne rouille ou se casse.

Règles à respecter pour l'installation des dalles podotactiles :
- Laisser un espace de 50 cm (+ ou - 2 cm) entre l'obstacle à signaler (1ère marche d'escalier, début de la traversée piétonne, vide du quai) et la fin de la bande podotactile.
- La bande doit être parallèle à la bordure du trottoir du passage piéton ou à la descente d'escaliers.
- La largeur standard réglementaire de la bande podotactile est de 58,75 cm. (sauf pour les hauts de volée d'escalier d'une IOP (installation ouverte au public) ou d'un ERP (établissement recevant du public).
- La bande podotactile doit être contrastée par rapport au sol.
- Lors de la disposition d'une autre dalle, il faut veiller à conserver l'asymétrie des plots à la jonction des dalles.

Implanter de manière systématique une Bande d’Eveil à la Vigilance (BEV) contrastée, conforme à la norme NF P98-351, à 50 cm du nez de la première marche et ce pour chaque palier. Utiliser le même type de BEV pour tout le bâtiment afin de créer une information homogène.

5 article(s)


Signalez-les par des contremarches :


Des contremarches sur la première et la dernière marche permettent au visiteur une meilleure estimation de la hauteur de l’escalier et donc l’effort à fournir pour le gravir. Limiter les risques de chutes : L’utilisation de nez de marche antidérapants ou d’antidérapant en rouleaux maximise la sécurité et limiter les risques de chute. Les nez de marches sont une solution très esthétique.

5 article(s)


Garde-corps et main courantes pour sécuriser la circulation :


Dès qu'il existe une hauteur de chute d'au moins 1 m, la norme NFP 01.012 préconise l'installation d'un garde-corps pour la mise aux normes handicapés.

2 article(s)


Enfin, une main courante donnera un appui nécessaire pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer et un repère continu pour les déficients visuels.
Du côté mur, la main courante sera prolongée de la longueur d’une marche pour ne faire courir aucun danger aux usagers.
Toute main courante doit être continue, rigide et facilement préhensible.

1 article(s)



Il est recommandé que l’escalier présente à hauteur d’épaule au minimum la même largeur que les autres circulations afin de pouvoir s’y croiser.
Dans le cas d’un escalier encloisonné, la largeur de 1.20 m imposée entres mains courantes conduit à une largeur entre parois de 1.40 m.
Dans le cas où un garde-corps tient lieu de main courante, la largeur de l’emmarchement peut être légèrement inférieure à 1.40 m, mais le passage mesuré à hauteur des épaules sera suffisant.

icon bon conseils de Signals

Conseils

Afin de compléter la signalisation de vos escaliers dans l’obscurité, nous vous conseillons de consulter notre gamme de Signalisation photoluminescente.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Signals utilise des cookies. Fermer