Nous contacter

Devis Gratuit

Commande rapide

05 46 30 66 00

Mon Panier (0)

Transport des matières dangereuses

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Quels équipements obligatoires pour l'ADR ? Le transport des matières dangereuses est régi par la réglementation ADR, Accord européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par Route, depuis le 1er janvier 2007. Afin de respecter cet accord, il est nécessaire de se munir d'équipements obligatoires sous peine de sanctions en cas d'infraction : des plaques de transport, du marquage pour emballages, des étiquettes pour signaler les produits dangereux et des équipements obligatoires tels que des coffrets ADR, plaques d'obturation...

3 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

Filtres séléctionnés :

FAQ – Quelles obligations pour le transport de matières dangereuses ?


L’ADR (Accord européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par la Route) concerne tous ceux qui emballent, expédient, manutentionnent, transportent des matières dangereuses par la route, dans une logique de prévention des accidents et de protection des salariés.

Qu’est-ce qu’une marchandise dangereuse ?


Une matière est considérée dangereuse au titre de l’ADR lorsqu’elle présente un risque pour l’homme ou pour l’environnement. Qu’elle soit matière, objet, solution, préparation ou déchet, c’est en fonction de ses risques qu'elle est classée selon l'ADR.
- Classe 1 : Matières explosibles et objets contenant des matières explosives
- Classe 2 : Gaz
- Classe 3 : Matières liquides inflammables
- Classe 4.1 : Matières solides inflammables, matières solides ou liquides autoréactives et matières solides, explosibles désensibilisées
- Classe 4.2 : Matières spontanément inflammables
- Classe 4.3 : Matières qui, au contact de l’eau, développent des gaz inflammables
- Classe 5.1 : Matières comburantes (oxydantes)
- Classe 5.2 : Peroxydes organiques
- Classe 6.1 : Matières toxiques
- Classe 6.2 : Matières infectieuses
- Classe 7 : Matières radioactives
- Classe 8 : Matières corrosives
- Classe 9 : Différents produits et objets dangereux

A noter : certains mélanges ou déchets ne sont pas listés dans les différentes classes. Ils sont alors à classer dans la rubrique générique « NSA » (« Non Spécifiée par Ailleurs »).

Quel étiquetage apposer sur les colis ?


L’étiquetage de chaque emballage contenant des matières dangereuses doit mentionner les risques principaux de la matière.
Signals vous propose des étiquettes de différents formats pour vos colis.
Connaître l’étiquetage favorise la prévention des risques lors du chargement d’un transport ou en cas d’accident en favorisant les bons gestes.

Quelle signalisation apposer sur un véhicule transportant des marchandises dangereuses ?


La signalisation permet de prévenir les usagers de la route ainsi que les secours en cas d’intervention lors d’un accident que des marchandises dangereuses se trouvent à bord du véhicule.
- Des panneaux vierges oranges doivent être positionnés à l’avant du véhicule
- Des plaque étiquettes de danger sont à positionner sur les 2 côtés et à l’arrière du véhicule en fonction de la classe de risque des marchandises.
Pensez aussi aux supports de plaque anti-renversement.

A noter : Tout transport de marchandises dangereuses doit s’accompagner d’un document de transport ou « Déclaration de matières dangereuses » et de consignes écrites pour l’équipage du véhicule.
Conformément au chapitre 5.4 de l'ADR, les mentions suivantes doivent obligatoirement figurer sur le document de transport :

- le numéro UN (ONU) du produit ainsi que la désignation officielle de transport ;
- le cas échéant, le nom technique entre parenthèse s'il s'agit d'un produit relevant d'une rubrique collective;
- la classe du produit
- le code de classification ou le groupe d'emballage du produit
- la quantité totale de chaque marchandise dangereuse
- le nom et l'adresse de l'expéditeur
- le nom et l'adresse des destinataires
- le code tunnel le cas échéant

Quels équipements obligatoires pour un transport de matières dangereuses ?


En cas de transport de marchandises dangereuses sont obligatoire les équipements suivants :
par véhicule :
- une cale au moins,
- une pelle, une plaque d’obturation et d’un réservoir collecteur (pour les transports de classe 3, 4.1, 4.3, 8 et 9).
- deux signaux d'avertissement autoporteurs (cônes réfléchissants ou triangles de présignalisation)
- du liquide de rinçage pour les yeux.
par membre d'équipage :
- un vêtement fluorescent (gilet de sécurité ou baudrier haute visibilité),
- un éclairage portatif (lampe frontale, lampe de poche…)
- une paire de gants de protection,
- des lunettes de protection.

Des équipements de lutte contre l’incendie sont également obligatoires à bord du véhicule :
- L'extincteur destiné à combattre un incendie du moteur ou de la cabine de conduite doit avoir une capacité minimale de 2 kg de poudre ABC
- L'extincteur destiné à combattre les incendies de pneumatiques, du système de freinage doit avoir une capacité totale de 12 kg de poudre ABC pour les chargements supérieurs à 7,5 tonnes (dont au moins un extincteur de 6 kg), 8 kg pour les chargements entre 3,5 et 7,5 tonnes (dont au moins un extincteur de 6 kg), 4 kg pour les chargements inférieurs à 3,5 tonnes.
Pensez à contrôler régulièrement les dates de validité et le plombage de vos extincteurs et à les protéger des effets climatiques.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Signals utilise des cookies. Fermer